jeudi 15 mars 2012

Les goûts et les couleurs ...

Voici un article, qui sera je pense le premier d'une longue série dans le même style.
Tout le monde connait le fameux dicton :
J'ajouterai : " surtout en matière de goût et d'esthétique".

Pourtant il y a un autre proverbe qui, face à ce premier, peut créer l'anarchie :

Quand on connait la spontanéité et le manque réel d'inhibition des enfants on peut donc convenir qu'ils provoquent parfois des situations, cocasses, douteuses, voir carrément embarrassantes.


Nous voilà donc au cœur du sujet de cette nouvelle rubrique intitulée "Paroles d'enfants".


Je vais vous raconter une histoire lointaine mais non moins vivace dans mon esprit.
Une histoire dont je ris volontiers aujourd'hui, mais qui sur le coup, l'espace d'un instant, avait sérieusement remis en question mes goûts vestimentaires.


Il y a quelques années pour ne pas dire une quinzaine, j'étais une fan du retour à la mode 60/70... Le coté  "hippy chic" et "disco flower"...


Je pouvais me permettre les jupes et robes très courtes et colorés. Et cet été là, naturellement, j'avais craqué sur une robe Kookaï avec un imprimé à fleurs très voyant dans ce style...


Toute fière de ma nouvelle tenue, je me rendais alors à un déjeuner chez une copine.
Copine qui avait à cette époque une fille d'environ 7 ans.
A peine arrivée, après la bise, le bonjour et le "assieds toi je t'en prie", la charmante petite fille s'approche de sa maman et s'exclame :


"Maman ! regarde sa robe ! On dirait les rideaux de la caravane à tonton !





Et voilà ! Vous riez vous aussi, autant que moi de cette "vérité qui sort de la bouche des enfants" ?
 


Il est évident qu'à l'époque je n'avais pas pris la chose avec autant d'humour, et je devais probablement faire à peu près cette tête.




Mais au final comme dirait Gad' : "C'est mignon !"



Si vous aussi vous avez souvenir de mots d'enfants et de situations cocasses, en rapport à une tenue vestimentaire ou un look, n'hésitez pas à m'envoyer votre histoire, je me ferais un plaisir d'écrire et illustrer votre anecdote.


En attendant vous pouvez aussi commenter cette robe et mes goûts vestimentaires... je suis sure que vous en mourrez d'envie, allez y, faites vous plaisir...


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire